Des fonctionnaires et agents européens “menacés” au Luxembourg?

© AFP

Déménagement de certains services à Bruxelles, baisse de pouvoir d’achat… Plusieurs syndicats et organisations professionnelles évoquent des “menaces” pesant sur la fonction publique européenne au Luxembourg.

Les plus de douze mille agents de l’UE affectés au Grand-Duché du Luxembourg et leurs familles ressentent des inquiétudes grandissantes sur leur avenir professionnel” écrivent organisations syndicales et professionnelles* faisant “front commun“.

Dans une lettre communiquée à la presse ce mardi, elles évoquent plusieurs “menaces” concernant l’”attraction de Luxembourg comme deuxième siège en importance d’institutions de l’UE“.

DES SERVICES COMMUNAUTAIRES FRAGILISÉS AU GRAND-DUCHÉ?

Les organisations pointent également les obstacles au lancement de l’EPPO (European Public Prosecutor’s Officep) et à la réussite du pôle digital (Accord Georgieva/Asselborn)”. Des obstacles qui illustrent “le risque majeur qu’encourt le GDL comme siège d’ institutions de l’UE et expliquent la sensation d’isolement et d’injustice que ressentent nos collègues affectés au GDL.”

LA BAISSE DU POUVOIR D’ACHAT AU LUXEMBOURG

Les organisations constatent une “détérioration constante du pouvoir d’achat du personnel affecté au Luxembourg par rapport à leurs homologues en poste à Bruxelles, alors que le Statut de la Fonction publique européenne (FPE) établit pourtant une égalité de traitement dans ce domaine, et ce quel que soit leur lieu d’affectation.

Une disparité qui se chiffrerait à près de 10,5% ou de 18,6%, selon les études citées dans cette lettre.

Résultats, cela provoque un “triple handicap” en ce qui concerne la permanence des agents de l’UE au GDL, à savoir les difficultés de recrutement, la fuite des agents vers Bruxelles, et la  précarisation de la fonction publique européenne: “les fonctionnaires sont remplacés par des contractuels“.

Les organisations syndicales et professionnelles en appellent donc à la Secrétaire Générale des Affaires Etrangères, Sylvie Lucas, afin d’en discuter pour trouver “une solution urgente à ces problèmes”.

*: les syndicats ayant fait front commun sont: Solidarité européenne/R&D, USF Luxembourg, G2004-Luxembourg, FFPE Luxembourg, USL  et U4U.

source : https://5minutes.rtl.lu/actu/luxembourg/a/1541978.html

2020-07-01T10:44:58+02:0001-07-2020|Articles de Presse, CHAFEA, Cout de la vie|0 commentaire
Go to Top