Le partenariat USL/Patiente Vertriedung

La défense des droits sociaux inclut la lutte pour des soins de qualité. Dans ce but, l’USL s’est affiliée à l’unique association luxembourgeoise de défense des patients, soutenue par le Ministère de la Santé, la Patiente Vertriedung, forte d’environ 260 000 adhérents.

Son adresse : 18, rue Dicks L-1417 Luxembourg,
Téléphone : 49 14 571 - site Internet : www.patientevertriedung.lu

En adhérant à l’USL, vous accédez gratuitement aux services suivants de la Patiente Vertriedung.

informations sur les droits des patients,
aide pour obtenir la copie de votre dossier médical,
étude du dossier rendu anonyme par une commission de professionnels de la santé, excluant ceux qui sont mis en cause, pour établir l’existence de fautes, négligences, etc.
travail de médiation pour aboutir à un accord sans passer par un tribunal.

Il faut éviter les actions judiciaires car les patients lésés ou leurs ayants droit ne disposent pas de recours effectifs pour les raisons suivantes :

Il n’existe pratiquement jamais de règles de l’art ou de protocoles de soins : pas de règle, donc pas d’infraction. Les honoraires sont libres et varient du simple au quintuple. Les fonctionnaires communautaires subissent les tarifs les plus élevés.
Le secret médical est opposé par l’hôpital et les médecins aux patients pour les empêcher de faire analyser leur dossier et de déceler des fautes ou omissions.
Il n’existe pas d’expert médical au Luxembourg : dès que quelqu’un s’érige en expert, il est contesté.
Les procès étant très rares, vous ne trouverez pas d’avocat spécialisé ni de juge habitué à ce genre d’affaires.
Les procédures sont secrètes, nous n’avons donc pas accès à la jurisprudence et nous ignorons qui a été condamné pour fautes professionnelles.

Le seul moyen de réduire les aléas ou, tout au moins, de disposer d’un recours effectif, est de se faire soigner dans un pays où les professionnels de la santé et les établissements de soins assument réellement la responsabilité de leurs actes.