Demande de concertation locale : Augmentation prix restauration Luxembourg

Note à l'attention de Monsieur Becquet - Directeur de OIL

Les soussignés, en représentation des OSP du Grand-Duché du Luxembourg,

Vu la Décision unilatérale d'OIL d'augmenter les prix de la Restauration à partir du 5 décembre 2016;

Vu la Résolution du CLP du Luxembourg du 14 février 2017 contestant formellement cette augmentation;

Vu l'absence d'avis du Comité paritaire de gestion des restaurants et cafétérias (CPGRC);

Considérant que les dispositions en vigueur, notamment le Règlement du CPGRC, exigent un Avis préalable de cette Instance avant toute augmentation des prix;

Considérant l'absence de motivation convaincante sur la nature réelle, et impact des variations des divers composants du prix, à l'origine de cette augmentation;

Considérant les analyses en cours par un Groupe de travail paritaire visant à identifier une méthode d'adaptation des prix;

Considérant le lien manifeste entre la démultiplication des bâtiments hébergeant les services de la CCE au Lux, suite à l'abandon du JMO, et le coût en résultant sur les services de restauration et cafétérias;

Considérant que cette opération d'abandon du JMO comportait un volet financier entre la CCE et le Gouvernement du GDL;

Considérant également la disparité du pouvoir d'achat au Lux par rapport à Bruxelles, la surtarification médicale et la précarité y régnant pour des couches importantes d'agents contractuels;

Les OSP soussignées, sur invitation du CLP Luxembourg, vous demandent d'organiser au plus tôt une concertation locale en bonne et due forme afin de :

- vérifier sur pièces la situation budgétaire et financière de la Restauration et Cafétérias à la Commission Luxembourg à fin 2016;

- demander un rapport urgent au GT sur la méthode d'adaptation des prix;

- analyser les comptes d'exploitation annuels depuis la dernière augmentation de mars 2011;

- détecter les principaux facteurs induisant une augmentation des coûts;

- identifier un plan de financement viable à moyen terme;

- proposer le cas échéant, une adaptation des prix, s'il y  a lieu, au CPGRC;

- en attendant un Avis formel du CPGRC, suspendre l'augmentation des prix de décembre 2016;

- se mettre d'accord sur les moyens à déployer afin de disposer d'un service de restauration de qualité et efficient  qui réponde aux attentes des clients.

Luxembourg, le 30 mars 2017.

FFPE / U4U / G2004 / Save Europe / Solidarité Européenne / USFL / USL