La Concertation a commencé : DG HR fait des efforts d'imagination pour justifier l'injustifiable

Révision du Statut: La concertation a commencé
DG HR fait des efforts d'imagination pour justifier l'injustifiable.
L'Union Syndicale Luxembourg souligne les dangers qu'encourt la Fonction publique européenne.

Luxembourg, le 19 septembre 2011
39-SP/2011

 

Trois mesures ont été abordées en concertation administrative ces jeudi 15 et vendredi 16 septembre.

Le refus de la Commission d'associer les OSP tant à la réflexion politique préalable qu'à l'élaboration des mesures proposées a induit un climat tendu de négociation dont on aurait pu faire l'économie. La méfiance à l'égard de la DG HR a augmenté par le manque de transparence de sa part et une résistance vérifiée à communiquer aux OSP les documents techniques et autres statistiques et simulations des modifications envisagées du Statut et ce malgré des demandes réitérées depuis juin 2011.

  1. 1.    Augmentation de la durée hebdomadaire de travail à 40h.

Les OSP ont exprimé un niet catégorique à cette proposition

En voici les raisons principales:

-       la moyenne du temps de travail dans les Fonctions publiques nationales se trouvent en dessous des 37.30h semaine;

-       la conciliation de la vie professionnelle et privée pour laquelle les Etats membres ont fait des efforts singuliers ces dernières années dans leur territoire en serait très négativement affectée;

-       l'attractivité de la FPE se détériorerait;

-       le défaut de compensation salariale, même pas pour les salaires les plus bas ou de jours de congés;

-       il s'agirait d'une mesure critiquable d'un point de vue économique en ce qui concerne la redistribution du travail

-       les effets seraient particulièrement ressentis par les femmes.

En résumé, il s'agit d'une mesure de régression sociale que les OSP rejettent avec force

  1. 2.    Voyage annuel/Délai de route. La Commission est prête à vous lâcher – "sans parachute" – au dessus de vos lieux d'origine!!

Friande d'économies budgétaires, même de bouts de chandelle comme ici et lâche face à certaines critiques isolées d'une Parlementaire européenne, la Commission prétend calculer les distances entre les lieux d'affectation et d'origine, à vol d'oiseau.

a) Si par malchance votre ville d'origine ne dispose pas d'un aéroport, alors achetez-vous un parachute!

b) Si vous devez faire une escale en biais – très fréquent pour les lieux d'origine hors capitales des Etats membres – cela ne comptera pas. Seule la ligne droite déterminera la distance indemnisée.

c) Les distances sont arbitrairement réduites et ne correspondent pas de facto avec les moyens de transports utilisables: cela est inacceptable et frise le ridicule!!

Sans remettre en cause le système forfaitaire de remboursement instauré en 2004 et qui a intégré les voyages annuels préexistants, l'US réclame un calcul des distances réaliste compte tenu des moyens de transport existants et un délai de route au lieu d'origine adéquat tel qu'il l'est actuellement.

  1. 3.    Flexitime

Les OSP ont demandé qu'il soit applicable dans toutes les Institutions et à l'ensemble du personnel, sans clause d'exception pour le management. Chaque Institution devrait œuvrer via l'art 110, à savoir des DGE, et ainsi le Comité du Statut pourrait assurer une certaine harmonie pour tout le personnel. Le principe de récupération doit être conforté et les modalités d'application dûment concertées avec les représentants du personnel.

L'US continuera de vous tenir informés.

 

USL: Un Syndicat d'Ecoute, d'Action et de Résultats

Un Syndicat d'Avenir…