Déclin de l'attractivité du Luxembourg en tant que siège de l'UE - Nos échanges avec les partis politiques du Luxembourg

Luxembourg, le 20 mars 2018

Cher(e)s membres,
Cher(e)s collègues,

L’Union Syndicale Luxembourg a entrepris des contacts avec les fractions des partis politiques au Grand-duché de Luxembourg (1) et ce, dans la perspective des élections législatives du 14 octobre 2018.

L’objectif de ces rencontres vise à sensibiliser les responsables politiques nationaux sur la perte d’attractivité du Grand-duché de Luxembourg en tant que siège d’institutions européennes.
En effet, depuis de trop nombreuses années, les conditions de travail des quelques 11.000 agents de l’Union européenne en poste à Luxembourg se détériorent à un rythme tel que le recrutement devient problématique, et que donc une solution urgente, s’avère indispensable.

Au passif des conditions de travail, nous devons citer la disparité du pouvoir d’achat galopante (de -5.7% en 2006 nous sommes à -11.9% en 2017), le dumping social de dizaines d’agents contractuels, la « jungle sociale » dans les crèches garderies (6 types de contrats différents pour un même métier d'éducateur), la sur-tarification médicale et le ralentissement des carrières dû à l’éloignement des centres décisionnels politiques et administratifs à Bruxelles.

L’Union Syndicale Luxembourg espère sensibiliser l’électorat national (environ 40.000 ressortissants d’un autre état membres de l’UE et ayant acquis la nationalité luxembourgeoise) afin qu’il en fasse le cas échéant un critère de choix lors de leur participation au vote.

Les responsables politiques que nous avons rencontrés ont démontré un intérêt certain à cette problématique qui par ailleurs hypothèque les Accords politiques Commission/Etat luxembourgeois : le plus récent Georgieva/Asselborn (Consolidation présence de la Commission au Luxembourg autour de 3 pôles : digital, financier et juridique) est mis en péril de par les difficultés à recruter les spécialistes requis.

Cette problématique a ainsi été évoquée lors de la Déclaration et débat dans la Chambre des députés au GDL lors du discours sur la Politique internationale et européenne ces 13 et 14 mars 2018.

Vous pouvez au travers du lien http://www.chd.lu/ArchivePlayer/video/2132/sequence/100169.html  suivre les recommandations émanant des partis politiques pour ce qui concerne le coefficient correcteur au Luxembourg, le dumping social à l’égard des agents contractuels et la « jungle sociale » qui règne dans les crèches-garderies.

L’USL tient à remercier très chaleureusement les représentants des partis politiques du GDL et en espère le meilleur suivi auprès du Gouvernement national et des instances politiques de l’UE.

Très cordialement,
Miguel Vicente Nunez
Président Union Syndicale Luxembourg


PS (1) : Ci-après quelques photos lors de ces rencontres.


Rencontre avec M. Wiseler du CSV

Rencontre avec M. Wiseler
« CSV »


Rencontre avec M. Berger du DP

Rencontre avec M. Berger
« DP »


Rencontre avec M. Adam du DéiGréng

Rencontre avec M. Adam
« DéiGréng »


Rencontre avec M.Wagner du DéiLénk

Rencontre avec M.Wagner
« DéiLénk »

 


Rencontre avec M.Wagner « DéiLénk »

Rencontre avec M. Angel
« LSAP »

 

 

227, VAL DES BONS-MALADES - L2121 LUXEMBOURG / TELEPHONE : 43 25 79 / TELEFAX : 43 29 64
unionsl@pt.lu - www.uslux.eu