Conférence-Débat sur la Présidence luxembourgeoise au Conseil de l'UE : débriefing

L'Union européenne traverse un des moments les plus difficiles de son histoire. Nombreux sont les défis auxquels l'UE doit faire face, et parvenir à une véritable unité d'action s'avère souvent difficile. Dans ce contexte adverse, le Luxembourg assure la Présidence de l'UE au deuxième semestre 2015.

Monsieur Marc UNGEHEUER, Secrétaire Général du Ministère des Affaires étrangères et européennes luxembourgeois, est intervenu sur la nature de ces enjeux, ainsi que sur les réponses que l'Union est en train de mettre en place.

Les deux grands objectifs sont, d’une part, donner un nouvel élan à l’intégration européenne, d’autre part, mettre le citoyen européen au centre de l’action par le biais d’une dimension sociale renforcée.

Cela offre un cadre aux 7 priorités de la Présidence luxembourgeoise, à savoir :

- Le plan Juncker (croissance et emploi),
-
Le social,
-
La migration,
- Le marché intérieur (notamment numérique),
- La compétitivité européenne (transparence),
- Le développement durable,
-
La place de l’UE dans le monde.

En particulier l'accélération de la crise migratoire, imprévue encore au début du mandat, nécessite une approche globale et horizontale. La répartition des migrants en Europe vient de démarrer aussi pour le Luxembourg. Depuis ce matin, 30 réfugiés ont quitté la Grèce pour le Luxembourg. Aussi, une meilleure gestion des frontières extérieures de l’UE a été mise en route, et une bonne coopération avec la Turquie se trouve en gestation.

A titre d’exemple, M. Ungeheuer a cité d’autres réussites de la Présidence luxembourgeoise à l’UE déjà bien avant la fin de son mandat :

- L’accord sur la fiscalité du 6/10 (« tax rulings ») reste maintenant à porter au niveau du G20.
-
Le mandat du 8/9 va guider les orientations pour la conférence de Paris sur le climat en décembre.
-
Au niveau de la politique commerciale, les négociations fortement critiquées sur le TTIP seront explicitées lors d’une grande conférence publique le 17/11 à Bruxelles.
-
Le quatrième paquet ferroviaire a été adopté.
-
Malgré la lutte contre le terrorisme, il faut un dialogue structuré sur l’état de droit à l’intérieur de l’UE. Suite à l’arrêt « Safe Harbor » de la CJUE du 6/10, le « passenger name record » se trouve déjà en révision.

L’Union Syndicale Luxembourg remercie la Cour des Comptes pour la mise à disposition d’une formidable salle.