Coefficient correcteur au Luxembourg : mythe ou réalité ? 1/4

Luxembourg, 3 novembre 2016

L'Union Syndicale Luxembourg communique avec le personnel de toutes les Institutions au Grand-Duché


Est-il illusoire de prétendre l'instauration d'un Coefficient correcteur (CC) au Luxembourg ?
La réponse est NON. Pourquoi ? Plusieurs raisons :

  1. Le Statut des agents de l'UE repose sur les principes de non-discrimination et d'égalité de traitement quel que soit leur lieu d'affectation cf. art. 1 quinquies et  Annexe XI (art. 9).
  2. De facto plusieurs dizaines de lieux d'affectation des agents de l'UE se sont vu reconnaître un CC tantôt supérieur, tantôt inférieur à 100 selon la parité de pouvoir d'achat par rapport à Bruxelles (Luxembourg ne constitue pas un point de référence à cet égard).
  3. La parité de pouvoir d'achat au GDL par rapport à Bruxelles n'a fait que dégringoler depuis 2006 (- 5.8 %) pour atteindre - 8.1 % en 2016 (toujours supérieure à 5 % au cours de cette décennie).

 

Existe-t-il des obstacles insurmontables pour disposer d'un CC au Luxembourg ? Lesquels ?

L'Union syndicale Luxembourg vous propose de réfléchir ensemble lors de 3 communiqués imminents,  et développera à votre intention  ses convictions sur :

  1. Les écueils juridiques : qui ne devraient pas être insurmontables. Une affaire soutenue par l'USL est pendante devant le Tribunal de l'UE.
  2. Les limitations budgétaires : le Chapitre V des dépenses administratives cf. Cadre Financier Pluriannuel 2014/2020 dispose très amplement des crédits nécessaires à cet effet.
  3. Quid volonté politique ? Le manque d'écoute politique constitue certainement l'achoppement le plus important.

Mais l'Union Syndicale Luxembourg vous indiquera comment agir.

La suite dans nos 3 prochains bulletins d'information.

Très co
rdialement,

Miguel Vicente Núñez
Président USL